Histoire de la societe

general1La Société du Sacré-Cœur est une Congrégation apostolique internationale, fondée à

Paris en 1800 par Ste Madeleine Sophie Barat, née en France en 1779. Elle ouvrit une première école à Amiens pour ranimer la Foi et répandre l’amour de Dieu par l’éducation de la jeunesse, en un temps où la révolution française avait ébranlé les valeurs de la Foi.

C’était une femme pour qui l’éducation des filles était un facteur essentiel pour fonder la société civile sur la Foi, l’amour des autres, la responsabilité personnelle et le sens du devoir.

Elle s’est donc donné pour mission de travailler à la reconstruction de la société française en ouvrant des écoles où les jeunes filles recevraient, avec une solide formation religieuse, une culture et un sens des responsabilités sociales, encore rares pour les femmes de son temps.

Elle resta à la tête de la Société jusqu’à sa mort en 1865 laissant 122 maisons en 16 pays

La Société s’est rapidement répandue à travers le monde et compte actuellement environ 2 200 religieuses dans une quarantaine de pays.

Sa 16e Supérieure générale est une Américaine, Mère Kathleen Conan. Elle réside à Rome.

 

 

Sainte Madeleine Sophie Barat

image001Madeleine Sophie Barat est née en 1779 à Joigny, en France pendant que le feu ravageait les maisons voisines. Dès lors, ce feu brûlera pour toujours dans le cœur de Sophie qui sera captivée par Dieu depuis son plus jeune âge et attirée par une vie de prière contemplative. Elle se rendit compte alors, que la France post révolutionnaire avait un besoin pressant de transformation et ce par une éducation rigoureuse et une spiritualité du Cœur de Jésus. Sophie et quatre de ses compagnes firent leurs premiers vœux en 1800, se consacrant à une forme de vie religieuse alliant le contemplatif et l’apostolique….

 

 


Sainte Rose Philippine Duchesne

philippine_from_duchesne_houstonRose Philippine Duchesne est née à Grenoble en France en 1769. Après s’être préparée pour sa première communion au couvent de la Visitation près de chez elle, son désir de donner sa vie à Dieu l’a menée à intégrer la communauté de la Visitation, un ordre cloîtré et contemplatif, malgré son désir de servir Dieu dans des pays missionnaires. A la fin de la révolution Française, son couvent fut fermé par le gouvernement. Pendant dix ans, Philippine s’occupa des laissés pour compte de Grenoble tout en cherchant quels étaient les projets de Dieu pour elle.

 

 


Janet Erskine Stuart

janet-erskine-stuart-rscj_0Jeune fille douée intellectuellement, Janet était la plus jeune des 13 enfants du Recteur Anglican de Cottesmore, dans le Rutland, Angleterre. Comme il était courant à l’époque dans sa classe sociale, elle fut éduquée à la maison où elle eut la chance d’avoir comme précepteurs des enseignants allemands et suisses bien formés, qui lui enseignèrent le français et l’allemand et avec lesquels elle étudia la philosophie, les mathématiques et la littérature.

 

 

 


Anna du Rousier

AdRousierAnna du Rousier est née le 20 de décembre 1806 en Poitou, France. Elle entra dans la congrégation à 17 ans, en 1821: elle ne mit jamais de côté son désir de voyager et d’être missionnaire. Après 27 ans de labeur au Chili, Anna meurt le 28 janvier 1880 à Santiago : elle a 74 ans. Lors de sa dernière conférence aux religieuses, elle avait dit : « N’ayons qu’une seule pensée : glorifier le Cœur de Jésus et l’aimer. Telle est notre seule raison d’être ; quelle consolation que celle de savoir que tout ce que nous faisons n’a pas d’autre fin ! Devenez des saintes, mes sœurs, devenez des saintes : vous ne devez pas avoir d’autre préoccupation ».

 

 


Supérieures Générales de la Société du Sacré-Cœur

Superiors General_0